08 décembre 2011

Bleu (1)

Ma couleur est le bleu, de ce bleu insolent qui nous nargue en plein ciel d’été. Quand nous sommes saturés de chaleur jusqu’à l’écœurement. Cherchant vainement un réfrigérateur où nous fourrer la tête, avec dans le creux de l’oreille l’incessante litanie infantilisante du ministère de la santé repris par les médias, buvez 2 litres d’eau par jour, ne sortez pas aux heures les plus chaudes, évitez les activités physiques extérieures et na na na. Ce bleu céleste que nous comprenons si bien puisqu’il n’existe que par l’heureuse... [Lire la suite]
Posté par Lhanne à 18:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

09 novembre 2009

Petite révolte mesquine

Des mots lancinants fêlent ma bulleMots redondants vomis par les ondes… massacre … carnage … attentat … meurtre …L’œillère glisseLes épaules lasses s’affaissentLa vision sanglante s’insinue sournoise Englue les crevures de la carapaceL’Homme absurde s’auto-mutileBête immonde sans plus de scrupule Jean Baptiste,Ton message, tu te souviens ?… Intégrité … pureté … probité … rigueur …Effroi de l’aprèsMais Aujourd’hui l’Homme manipulateur n’a même plus peurVoisTa peinture s’écaille et tombeTon bois gerce et se rongeTon regard visionnaire... [Lire la suite]
Posté par Domlic à 23:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
30 octobre 2009

Corps de métier

  Elle a le nez bouché, les sinus douloureux, le visage rougi. Ses cheveux emmêlés pendouillent en mèches longues sur ses épaules, pas envie de les ranger. Ses mains sans destination aucune ballottent librement contre son corps. Elle est polie, lisse, brillante. Répondant à la fièvre, maîtresse souveraine pour quelques heures, son torse vibre de frémissements pulsés. Ce matin, elle ne sait plus ce qui l’a motivée pour se lever, prendre sa voiture et attendre dans le froid les différents représentants des corps de métier du... [Lire la suite]
Posté par Lhanne à 10:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 juillet 2009

La gardeuse de maison

Je t’ai dessiné en noir et blanc d’un trait ferme à l’encre de chine. Ton visage a pris une douceur nouvelle par rapport à la photo chipée chez ta grand-mère. Pourtant, ce n’est pas le grisé des hachures qui adoucit généralement les portraits. Pour toi, il y a eu comme une exception.   Ta petite gueule de mec mignon, au regard bleu, moue arrogante m’a interpellée dès que je t’ai vu, placé entre la photo de mariage de ton père et le chien regretté de la famille. Tu as été pris de trois quarts, sans vraiment poser, à la volée,... [Lire la suite]
Posté par Lhanne à 20:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 avril 2009

Les fourmis

Les fourmis élèvent les pucerons pour les traireSurvivre encore une fois à l’entassement proto-humain et à la tentation du retour à la bestialité sur  la ligne 13. Une seule condition pour se donner toutes les chances de survie : posséder un garde du corps efficace, en l’occurrence aujourd’hui, Eliane Elias, chanteuse brésilienne jazzy – bossa (berk de la musique ethnique/folklorique, disait une de mes copines – toute ressemblance etc ……).Du coup, atmosphère feutrée dans ma bulle, musique apaisante, genre café costes.Une... [Lire la suite]
Posté par doan à 10:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 décembre 2008

Salut les filles

Salut les filles ! Vous vous souvenez de moi ? Non ? Mais si, l’autre soir, dans le train ! D’ailleurs c’était un soir à problèmes sur la ligne. C’est vrai qu’il se faisait tard, que c’était plein, que nous étions tous fatigués. Vous ne voyez toujours pas ? Vous étiez toutes les trois avec votre sac de collégienne sur le dos ; vous vous éclatiez ! Les rires, la musique, de grandes discussions. C’était à quel sujet ? Je ne sais pas, vous parliez en roumain je crois. Au début, c’était beau comme un chant. Vous discutiez fort, vous étiez... [Lire la suite]
Posté par Domlic à 18:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :