05 avril 2012

Histoire de goût

Carottes à l'insolente couleur criarde, au détestable goût doucereux...ô pauvres carottes innocentes, pourquoi tant de haine ? Ma mother d'amour eut un matin la révélation du siècle en contemplant, effondrée, la masse orangée de ces satanées carottes s'entassant dans le cellier. - Et si je faisais de la confiture !? s'exclama la brave femme. La voilà s'activant fiévreusement devant ses fourneaux, épluchant les légumes rigolards, les coupant en rondelles imbéciles et les jetant dans sa bassine en cuivre. Une pointe de sel, qq kilos... [Lire la suite]
Posté par Lhanne à 16:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

08 décembre 2011

Bleu (1)

Ma couleur est le bleu, de ce bleu insolent qui nous nargue en plein ciel d’été. Quand nous sommes saturés de chaleur jusqu’à l’écœurement. Cherchant vainement un réfrigérateur où nous fourrer la tête, avec dans le creux de l’oreille l’incessante litanie infantilisante du ministère de la santé repris par les médias, buvez 2 litres d’eau par jour, ne sortez pas aux heures les plus chaudes, évitez les activités physiques extérieures et na na na. Ce bleu céleste que nous comprenons si bien puisqu’il n’existe que par l’heureuse... [Lire la suite]
Posté par Lhanne à 18:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
23 avril 2009

Dessin promis à ma petite nièce

Princesse GabrielleAgrippée au cou de DragonetteA fait tant de cabriolesQu’elle est devenue vraie dragonauteA la fin de la mille-douze-sept  pi-rou-etteFlop, le bout de l’aile sur un trou a dérapéEt, dans un sifflement de six cent six serpents à sonnetteEn piqué tournitournant elles sont tombééééééesOù ?BoumAu milieu des poulesSur la plus grosse, la plus dodueBerta, qui, depuis, n’a plus de plume au … Domlic, avril 2009
Posté par Domlic à 15:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 décembre 2008

Cornélius a des oreilles

Cornélius a des oreilles.Mais elles ne se voient pas.Juste une infime trace : deux tout petits trous, là et là.Cependant, ses oreilles existent : invisibles.Ce sont deux voiles, deux morceaux d’air agités par les ondes.Lorsque le son perçu est doux et beau, le mouvement est grâce.Lorsque le message est mauvais, la mouvance est souffrance.La forme se devine alors car la matière se colore.Point de poil, point de pic.Une peau tendue sur des nerfs surexcités.Une peau électrique rose puis rouge puis brillante d’étincelles de feu.C’est que... [Lire la suite]
Posté par Domlic à 23:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :