05 avril 2012

Histoire de goût

Carottes à l'insolente couleur criarde, au détestable goût doucereux...ô pauvres carottes innocentes, pourquoi tant de haine ? Ma mother d'amour eut un matin la révélation du siècle en contemplant, effondrée, la masse orangée de ces satanées carottes s'entassant dans le cellier. - Et si je faisais de la confiture !? s'exclama la brave femme. La voilà s'activant fiévreusement devant ses fourneaux, épluchant les légumes rigolards, les coupant en rondelles imbéciles et les jetant dans sa bassine en cuivre. Une pointe de sel, qq kilos... [Lire la suite]
Posté par Lhanne à 16:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

18 décembre 2010

Les frères Z'homjets

Le premier qui prit sont envol  l’avait fait car cela était dans sa nature. « C’est l’instant » lui a-t-on dit. Il laissait un monde connu et confortable au bout du tremplin. Le temps de la chute est plaisant. Il le conçoit. Seul son regard, ou peut être aussi ses pieds agités, témoignaient de l’interrogation et de l’inquiétude de ce que sera le point final à sa parabole.Jérôme Le second, d’un jarret  déterminé, s’est projeté résolu dans l’inconnu. Pur plongeon vers le but. Au diable les tergiversations, foin de... [Lire la suite]
Posté par Domlic à 22:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
25 mai 2010

Phil du Tan

-    C’est quoi, ça, un crocodile ?-    Non, c’est un dragon.-    Il a une tête de croco, ton dragon.-    Tout dragon a la forme qu’on lui donne. Derrière ce dragon, je raconte une histoire. Le fond du dessin est ta vie tissée par toi, et le temps. Or, un jour, quelqu’un ou quelque chose, ici le dragon-croco, a fait un accroc dans cette trame. Vois, par opposition, ses ailes sont lisses. Tu es alors impuissant face à la déchirure qui s'étire, s'étire. Mais une aide apparait, le petit bonhomme de... [Lire la suite]
Posté par Domlic à 22:06 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
31 janvier 2010

Etat grippal nocturne

Perchés comme d’improbables gouttes d’eau sur les plus hautes brindilles du chêne, les oiseaux conciliabulent ferme. En cette fin de journée hivernale, pas de brise, point de feuillage non plus, c’est ensemble, arbre et volatiles, que se dresse l’écheveau des silhouettes noires sur ciel blanc. Le brouillard stagne en nappe immobile entourant la base de l’arbre, quelques volutes s’essayent à monter, diffuses, mais sans succès. Les oiseaux s’en fichent. Par moment, comme averti par un signal silencieux, l’un d’entre eux s’envole,... [Lire la suite]
Posté par Lhanne à 13:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 novembre 2009

Petite révolte mesquine

Des mots lancinants fêlent ma bulleMots redondants vomis par les ondes… massacre … carnage … attentat … meurtre …L’œillère glisseLes épaules lasses s’affaissentLa vision sanglante s’insinue sournoise Englue les crevures de la carapaceL’Homme absurde s’auto-mutileBête immonde sans plus de scrupule Jean Baptiste,Ton message, tu te souviens ?… Intégrité … pureté … probité … rigueur …Effroi de l’aprèsMais Aujourd’hui l’Homme manipulateur n’a même plus peurVoisTa peinture s’écaille et tombeTon bois gerce et se rongeTon regard visionnaire... [Lire la suite]
Posté par Domlic à 23:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
28 février 2009

Idées

Plusieurs jours, plusieurs semaines que le crayon ne s’agite plusPas un mot, pas un traitIl ne faut pas chercher à savoir pourquoi.EtPlusieurs jours de reposEn mon atelier du bout du monde.Au fil de mes lectures j’ai croisé une petite figurineUn netsuke japonais J’ai de suite été attirée par la compositionEtLa reprenantJ’ai créé une déclinaison de personnagesDe ceux qui sont dans ma têteCes êtres d’un autre mondeColporteurs d’idées et d’imagesVoyageurs fantastiquesEt A force de crayonner, griffonner,Le dessin est apparu, d'un... [Lire la suite]
Posté par Domlic à 16:36 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
24 décembre 2008

Bronzage ...!

  Cet après-midi, j’aimerais avoir la peau moins jaune. Elle me semble, comme je la regarde, jaune bien cuit et plissée par-dessus le marché ! Moins jaune, mais point blanche ; car trop blanche elle m’apparaîtrait maladive et inquiétante. J’ai la peau des jambes blanche, blanche à se faire remarquer un après-midi d’août, place du Capitole à Toulouse. J’avais, ce jour là, une petite robe sentant bon l’été, blanc cassé à fleurettes discrètes, légèrement évasée. Elle s’arrêtait à hauteur des genoux et lorsque j’enlaçais mon... [Lire la suite]
Posté par Lhanne à 08:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 décembre 2008

Dans la salle des profs

Petite tasse à café est heureuseElle a du bon caféEt dans une main chaude est serréePlein d’histoires elle écoute à la récréeDe celui qui n’a pas rangé ses affairesDe celle qui a laissé tout par terreMais dring la cloche a sonnéEt hop il faut aller travailler Petite tasse a café est malheureuse :Une fois : une main l’a lavée Car sur la table est restéeDeux fois : une main l’a rangéeCar sur la table est oubliéeTrois fois : une main l’a cachéeCar sur la table est esseulée Petite tasse à café est tristeDans un sac s’est... [Lire la suite]
Posté par Domlic à 18:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :